Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

libre examen

  • Il faut balayer devant sa porte

    antisémitisme,SOS,racisme,vert,brun,rouge,Le Pen,ouximer,

     

    Cher SOS racisme,

     

     

     

    Merci pour cette plainte concernant un nouveau « dérapage » antisémite de monsieur Jean-Marie Le Pen. J’en suis toute émue car ces derniers temps, les « dérapages » fleurissent de plus en plus et il n’y a pas beaucoup de parapets.

     

     

     

    Avec Le Pen père, c’est facile, rapide, on sait de quoi on parle, c’est un « collector » du racisme et de l’antisémitisme.

     

     

     

    Avec Dieudonné, par exemple, c’était autre chose, il a vous fallu des années pour y arriver.

     

    C’est compréhensible. Il ne fallait pas contrarier l’autre moitié de l’orange, celle qui n’est pas d’extrême-droite. Car, souvenez-vous, il a été très longtemps soutenu par un tas de gens sympathiques genre Tony Parker, le basketteur, presqu’aussi populaire que le foot, ce gars qui avait épousé Eva Longoria qui joue Gabrielle Solis dans l’un de mes feuilletons préférés « Desperate Housewifes », Yannick Noah qui fut le Français le plus populaire et même Lionel Astier jusqu’en 2012, un type qui ne manque pas d’humour et d’imagination… et tant d’autres, des intellos au non de la liberté d’expression et des gens de la base au nom de ché pas quoi mais il est super-sympa le petit Dieudo et si inoffensif… alors qu’on sait très bien comment les traînées de poudre du langage finissent par exploser quand on éteint pas les mèches.

     

    Alors, moi qui le trouvais carrément antisémite depuis qu’il avait rencontré Alain Soral, celui qui a piqué son nom à sa pauvre sœur Agnès et passe devant elle sur Google, je me dis « soit je suis voyante, soit une personne paranoïaque à cause de ses origines et l’histoire de sa famille… » Et comme paranoïaque signifie « peur d’une menace imaginaire », non, finalement c’était vrai, alors, je dois être voyante.

     

    Par exemple, si je m’étais dit le matin du 24 mai « aujourd’hui je ne vais pas au musée juif de Bruxelles parce que j’ai peur », là j’aurais été parano… En tout cas c’est ce que disent les derniers commentaires qui circulent sur les réseaux sociaux, « rien de vrai, c’est un coup des Juifs ».

     

    Mais pour en revenir aux plaintes pour antisémitisme, je comprends que vous soyez débordé et ne tapiez que d’un seul côté de l’échiquier politique, car si vous aviez dû vous y atteler tous azimuts, tous bords et tous quartiers ces dernières années, le parquet serait tellement parcouru qu’on ne pourrait plus le cirer.

     

     

     

    Alors je vous dis encore merci, cher SOS, et vous souhaite une bonne continuation dans votre mission de lutte contre les discriminations, avec vous, elles sont entre de bonnes mains de potes.

     

     

     

    Elie Mel

     

     

    Le Pen,antisémitisme,SOS,racisme,vert,brun,rouge,Ouximer

     

     

     

    Le Pen,antisémitisme,SOS,racisme,vert,brun,rouge,Ouximer

     

  • La visite de Caroline Fourest à l'ULB.

    Caroline,Fourest,ULB,boycott,gauchistes,islamistes,librex,

     

    Mais que ce passe-t-il à l'ULB ?

    Comment, en quelques années, l'université belge de ma jeunesse a-t-elle pu laisser s'installer des extrémistes comme ce Chichah et sa bande ?

    Caroline Fourest dont les écrits ont toujours été dans le sens de ce qu'était le librex, contre toute forme de communautarisme et dans le respect de la tolérance, se voit aujourd'hui accablée des intentions les moins crédibles sur les réseaux sociaux par des gens qui n'ont sans doute jamais lu ses écrits. Tout ça parce qu'elle a eu le courage d'affronter un Tarik Ramadan alors que les responsables de l'université et des médias se sont toujours lâchement défilés par peur d'être pris pour... des laïques. Parce que cette digne appellation serait devenue une caractéristique de l'extrême-droite ? Mais cela signifie que la gauche a délaisser cette qualité de nos démocraties et qu'il serait temps de la remettre à sa place.

    Il fut un temps, à la Saint-Verhaegen, où nous chantions joyeusement "à bas la calotte" en défilant dans Bruxelles sans que personne ne s'en formalise.

    "Cette année-là (1888) apparut pour la première fois l’expression « Saint-Verhaegen ». Les étudiants voulurent à cette date réagir contre l’organisation universitaire ressentie comme antidémocratique et éloignée du principe du libre examen. C’est pourquoi ils firent référence publiquement au fondateur de l’ULB, grand promoteur de l’enseignement libre et scientifique.

    Le matin du 21 novembre 1888, 200 étudiants (sur 1 400) munis de drapeaux des différentes organisations estudiantines se rendirent donc devant la statue de Verhaegen située devant les bâtiments de l’université qui se trouvait à l’époque rue des Sols. Puis ils allèrent déposer une couronne de feuilles de chêne sur la tombe de Verhaegen au cimetière de Bruxelles à Evere. Ce n’est que deux ans plus tard que les autorités académiques prirent part aux cérémonies. Pendant des années, étudiants et francs-maçons de la loge Les Amis philanthropes marchèrent ensemble pour commémorer la St V. Ces derniers accueillaient les étudiants au siège de la loge."

    Suite au boycott de madame Caroline Fourest à l'ULB, il serait opportun de déposer une feuille de chêne sur la tombe de ce monsieur qui doit s'y retourner.

     

    ULB,Caroline,Fourest,boycott,Chichah,Saint,Verhaegen,librex,laïcité,